lundi 10 novembre 2008

Hydro

Mario Dumont parle de privatiser une partir d'Hydro-Québec pendant cette "oh! tellement palpitante" campagne électorale.

M. Dumont, je me fous de quelle partie vous voulez privatiser. Si elle est inutile qu'on la ferme, si elle est utile qu'on la garde, si elle est trop cher, qu'on la modifie. Il ne faut pas donner de droits au privé sur NOS ressources, NOTRE environnement, NOS paysages. C'est à NOUS et c'est en société qu'il faut décider de ce que l'on fait avec.

Merci M. Dumont pour votre vision à court terme, merci de vouloir vendre notre identité. Le Québec c'est une province de forêt et de rivière. C'est trop facile de l'oublier au nom du papier monnaie.

jeudi 6 novembre 2008

Fin du silence radio...

J'ai vécu des événements difficiles récemment, et je ressens un besoin de privé un peu plus grand...
Je vais fermer ce blog au public...
Si vous voulez continuer à me lire et que vous ne possédez pas de blog sur Blogger, SVP créez vous une identité dans Blogger et répondez à ce message... Je vous ajouterez avec plaisir!

vendredi 26 septembre 2008

dimanche 31 août 2008

Prière

À toutes les Déesse et tous les Dieux de l'eau et du vent, de la pluie et de la tempête, à tous ceux de la Terre et de l'Océan, je vous demande de l'aide ce soir. Je ne demande pas d'aide pour moi, mais pour tous les habitants de la Louisiane. Protégez les contre Gustave. Protégez leur maison de la destruction et leur vie. Ne laissez pas l'espoir s'effacer et les efforts des dernières années s'anéantir.

dimanche 24 août 2008

En revenant du bar...

Quoi de plus normal et de plus traditionnel que de retrouver, cacher au creux de son sac à main qu'un Paladin à si sagement gardé dans un bar, pas 1, pas 2, mais 6 glowsticks?

Glowsticks dont certains ont fait un tour dans les pantalons du-dit Paladin et aussi de ses amis masculins.


SURPRISSEE!!

Come as you are

Hier soir, j'ai entendu cette chanson dans un bar.
Malgré le fait que j'étais entouré de gens que j'aime et que j'apprécie, j'ai eu froid.
Je regardais les gens se déchaîner (vraiment) autour de moi, mais je ne pouvais pas m'identifier. Comme toutes les chansons de Nirvana, celle-ci me ramène à l'époque de sa mort, où mon mal de vivre était si grand que je ne voyais pas d'avenir, que chaque jour passait avec rien à attendre, suivi d'une autre journée que je ne voulais pas vraiment voir venir.
Je descendais lentement, ou plutôt je montait lentement les marches menant à l'échafaud ne sachant pas vraiment où j'allait, voulant seulement que tout cesse.

Puis un garçon (homme) est apparu dans ma vie, comme un soleil qui m'attirait vers sa lumière. Il a prit le temps de me consoler, de me tenir dans ces bras et tranquillement de me faire croire que je valais la peine, que la vie pouvait être douce, que je n'avais qu'à serrer les dents et passer au travers jusqu'à ce que les nuages disparaissent. Qu'en attendant, au moins, j'avais le soleil.

Je n'ai jamais pu le dire, mais si jamais il passe ici:

Guillaume, merci de m'avoir sauvé la vie. Merci de tout mon cœur.

lundi 18 août 2008

Quelle carte de tarot suis-je?


You are The High Priestess


Science, Wisdom, Knowledge, Education.


The High Priestess is the card of knowledge, instinctual, supernatural, secret knowledge. She holds scrolls of arcane information that she might, or might not reveal to you. The moon crown on her head as well as the crescent by her foot indicates her willingness to illuminate what you otherwise might not see, reveal the secrets you need to know. The High Priestess is also associated with the moon however and can also indicate change or fluxuation, particularily when it comes to your moods.


What Tarot Card are You?
Take the Test to Find Out.

jeudi 14 août 2008

Pilule...

J'ai arrêter de prendre la pilule ce mois-ci. Non, non, je ne planifie pas de grossesse à l'horizon, du mois pas à court terme, pas avant le mariage...
J'ai tout simplement oublié de l'acheter pendant les 3 premiers jours de mon "mois lunaire" et j'ai décidé de m'en passer pour ce mois-ci. Recours exclusif au condom.
Je me sens tellement libérée, c'est incroyabel. J'ai désenflée et je n'ai pas à me soucier de la prendre à tous les jours et surtout, surtout, je suis tellement confortable dans mon cycle naturel de femme. On dirait qu'il me manquait.
On verra bien à quel point quand la lune rouge se pointera ce mois-ci...

jeudi 7 août 2008

dimanche 3 août 2008

C'est fait!

Voilà! Nous sommes maintenant les heureux propriétaires d'un joli cottage à St-Jean-sur-Richelieu. Dans un coin magnifique, où les enfants seront (espérons) heureux.
C'est petit, mais pas trop petit. C'est près de tous les services, mais c'est calme. C'est près de l'eau. C'est parfait pour nous!

C'est la partie de gauche de ce semi-détaché:

vendredi 1 août 2008

Lughnasad

jeudi 31 juillet 2008

4 ans d'amour et une maison

Aujourd'hui, mon Grognours et moi avons célébré notre quatrième et dernier anniversaire de fréquentation (l'an prochain ce sera rendu des anniversaires de mariages :). Au Fourquet Fourchette.
...

Et on a probablement trouvé notre maison.

Qui dit mieux?

lundi 28 juillet 2008

Souvenirs de vacances

J'essaie de fixer ici le souvenirs de mes dernières vacances avant que la vie n'en efface les sensations de ma tête.

Première des premières: nous passions des nuits en campings. Je n'ai jamais fait de camping pour les vacances avant, ma mère détestait ça. Cependant, nous avions déterminé que c'était la meilleure façon de compenser le prix de l'essence.
J'ai adoré, bien que je pensais détester. Et ce même s'il pleuvait à ciaux le premier matin. Nous avons défait la tente en bobette et en t-shirt de la veille et quand nous nous sommes assis sur nos serviettes dans l'auto, nous avons réaliser à quel point nous étions trempés! Nos serviettes étaient mouillée de bord en bord! Les douches prenaient trois 25¢ pour 6 minutes et nous n'en avions que quatre en tout. Nous avons fait la danse de la douche (Grognours entre, se mouille, sort pour se savonner pendant que je rentre me mouiller et me savonner, je sors pour qu'il se rnce, il sort pour que je me rince, je suis audacieuse et tente de me laver les cheveux, je me rince, l'eau s'arrête) et nous sommes séché avec nos serviettes mouillées.
Et malgré tout ça, j'ai adoré. Je me suis sentie si proche de la Déesse. C'est à peu près comme si je dormais dehors.
Nous sommes retournés à Tadoussac dans l'espoir qu'il cesse de pleuvoir avant notre départ en kayak de mer et aussi pour déjeuner, car il était impossible d'utiliser notre poêle à gaz sous toute cette eau. Nous avons découvert un endroit génial avec des plats vraiments originaux et tout plein de produits équitable.
Nous avons annulés notre départ et sommes allé visiter la vielle église de Tadoussac et le musée d'archéologie Archéo-topo des Bergeronnes.
Comme il allait pleuvoir toute la soirée qui suivait et que nous étions en avance sur notre horaire, nous avons décidé d'annuler notre réservation au camping de Baie-Comeau et de pousser jusqu'à Sept-Iles, où nous avons dormi à l'hôtel. Les côtes après Baie-Comeau sont particulièrement stressante dans la brume, mais les paysages sont toujours aussi époustouflants.
Le lendemain nous sommes partis tôt après un déjeuner McDo et nous sommes partis dans la partie la plus isolée de notre voyage. Nous nous sommes arrêtés à la Maison de la Chicoutai où nous avons découvert de nouveaux produits. Nous sommes revenue avec de la confiture de chicoutai, de la gelée chicoutai/porto, une vinaigrette et une autre, mais à l'airelle celle là. Rivière-au-Tonnerre c'est vraiment développé depuis que 2006 (année où nous avons découvert la Côte-Nord et où la Maison à ouvert). Plus de restaurant, plus de boutique, plus de vie. Vraiment magique.
Nous avons aussi arrêté à Mingan pour visiter l'église qui a été entièrement décorée par les Innsu de la communauté.
Voici quelques photos:Choeur de l'église de Mingan

Autel de l'église de Mingan

Partie gauche du choeur de l'église de Mingan

Tabernacle de l'église de Mingan

Sacré-coeur sous forme de totem (?)

Chemin de croix de l'église et vitrail de Mingan

Chemin de croix de l'église de Mingan

Vitrail de la porte de l'église de Mingan

Nous avons aussi arrêté pour notre premier aperçu de la mer et notre première cueillette de coquillage et la "découverte" que l'eau était froide dans la Côte-Nord!

video

Nous sommes enfin arrivés à Natashquan vers 16h et là aussi une surprise nous attendait. Le village s'était vraiment développé! Tout était plus beau, plus léché et il y avait quelques nouveaux commerces. Nous étions impressionnés.
Nous avons montés la tente pour la faire sécher et nous sommes allées nous régalés de fruits de mer.
Le lendemain, nous avons cueilli des coquillages, mon Grognours en a trouvé de si beau!

video

Nous avons aussi fait un tour aux Galets (là où les pêcheurs entreposaient leur "grément" et où les poissons étaient arrangés).

Nous avons vu l'église de Natashquan et son plafond bâtit comme une coque de bateau renversée

et aussi son choeur tout sculpté au couteau par des artisans de Natashquan


Nous avons aussi visiter les deux musée de Natashquan et mangé une crème glacée à la Chicoutai et magasiner et en gros nous avons eu du beau temps. Les gens sont vraiment, vraiment chaleureux et agréables là bas. Et la mer est si belle.

Baie à Natashquan
Mer à Natashquan

Pour terminer notre séjour au bout de la route, nous sommes allés dans un magnifique et chaleureux café (après un autre repas de fruits de mer) et nous avons assistés à un spectacle d'un groupe local qui faisait des chansons sur leur vie à Natashquan. C'est fou comme ça nous a aidé à comprendre l'endroit et comment ça nous a donné un sens d'appartenance.
Nous avons aussi assisté à un magnifique couché de soleil.

Les Galets au coucher du soleil

La lune au coucher du soleil

Nous sommes repartis le matin la tête pleine d'image. Nous sommes arrêtés à Tadoussac en prévision de notre expédition en kayak de mer qui avait été remise à jeudi.
La kayak de mer c'est juste génial! Nous n'avons pas vu de baleines, ni rien en fait, car il y avait trop de vent et nous n'avons pas pu entrer ans le fjord, mas c'était tout de même génial! Je vais en refaire c'est certain!
Nous avons ensuite fait nos adieux à la mer et nous sommes retournée à Montréal, en s'arrêtant acheter un collier au musée des coquillages (j'aime les coquillages, qui l'aurai cru).

Ce fut de magnifiques vacances. Et j'ai déjà hâte d'y retourner...

jeudi 24 juillet 2008

Perceptions...

Pendant que j'attendais mon bagel au café du métro HB, un vieux monsieur s'approche de la dame qui attend patiemment que la "toaster" finisse sa job. Il est chancelant, branlant et une corde attachée derrière la tête retient ses lunettes en place... Il se penche vers la dame et lui dit: "je voulait m'acheter un café là-bas et il me manque juste trente sous" Pour moi, c'est parfaitement audible et je suis un peu gênée d'avoir entendu ce qui de toute évidence ne m'était pas destiné. La fille au comptoir souris et disant "eh!ben", mais il est bien évident qu'elle n'a pas compris du tout ce qu'il a dit. Il lui répète"il me manque juste trente sous" et elle répond " eh!bien! ce n'est pas cher, ici c'est 95 sous". Le monsieur ne sait pas trop quoi répondre et il reste là. Elle lui dit, avant que sa boss ne se rende compte de la présence du monsieur "Bonne journée, là". Le monsieur s'en juste au moment où la dite boss le remarque et demande à la fille qui est finalement en train de beurré mon bagle si "tout est correct". La fille dit que oui, que c'est juste un gentil monsieur qui s'arrête de temps en temps lui jaser et qu'elle ne comprend pas toujours ce qu'il lui dit.

De toute évidence, car le "gentil monsieur" est en fait un quêteux qui est rarement toléré près d'un commerce. Grâce à ce trouble auditif, au moins elle ne se méfie pas de lui et lui parle avec de la gentillesse dans la voie et un sourire au lèvres. Comme on devrait parlé à un aîné...
Je l'ai laissé à sa perception.

mercredi 23 juillet 2008

Escapade chez Indigo

Hier soir, nous nous sommes déplacés vers l'ancien Paramount dans l'espoir d'attraper la représentation de 20h30 de Batman. Nous sommes arrivés vers 20h10 pour (évidemment) nous cogner le nez sur une représentation totalement vendue. Nous avons payé le parcomètre jusqu'à 21h et je crois que ça écœurait plus mon Grognours que la représentation complète. Pour ne pas perdre notre argent, j'ai proposé à mon amour d'aller faire un tour chez Indigo. J'ai errer d'une section à l'autre pour finir dans la section "ésotérisme" où je ne me souviens plus quel nom de crap qu'ils donnent à ma spiritualité. Au moins, la section principale où elle se trouve est "Opinion, idées et croyances" où se trouvent toutes les autres religions. En plus de cette surprise, j'ai découvert qu'ils avaient plusieurs livres intéressants dans la section. En fait, alors que d'habitude je scanne tous les livres pour m'en retourner les bras vide avec un "meh" aux lèvres, j'avais de la difficulté à choisir. Ça faisait longtemps que je n'avais pas eu cette sensation. Enfin, des trucs pour ouvrir des horizons, mais aussi pour approfondir des chemins où je me suis déjà engagé. Et tous ces livres n'étaient pas signés Scott Cunningham, comme ça arrive trop souvent.
Finalement, j'ai opté pour The Witches Almanach, car c'était le dernier exemplaire, qu'il couvrait une période terminée, qu'il faisait référence à l'élément de l'Eau (mon élément) et qu'il n'était pas cher. Je suis vraiment heureuse et je en peux pas m'empêché d'avoir hâte à ma paye...

mardi 22 juillet 2008

*&?@#*$!!!!!!

C*** d'excel à m**** et d'ordi à m****!!!!

jeudi 3 juillet 2008

Le message du bento frénétique

Voici quelques uns de mes bentos récents... J'aime de plus en plus utiliser cette technique pour mes lunchs. Ça me permet de limiter mes portions et en plus, j'amène des petites quantités de plusieurs choses à manger, ce qui me convient parfaitement. En plus, c'est incroyable combien il devient facile de faire le "casse-tête" des petits plats. J'ai encore des cups jetable qui viennent du Japon, mais tranquillement, je les remplace par des cups en silicone lavables et réutilisables.
Le plus grand bénéfice des bentos pour moi est cependant, que je trouve toujours mes lunchs appétissant et j'ai toujours envie de les manger!!

En haut: Kraft dinner bio de la marque de Pharmaprix. (Oui, c'est meilleur que le Kraft normal, mais ça sent mauvais quand on le fait, bien que l'odeur soit correct une fois réchauffé)
En bas: Concombres coupés avec épices de La Jardinière (merci, Fée d'hiver) et huile d'olive, bleuets, mini cupcake et yogourt dans la boite Hello Kitty.

En haut: Concombre, muffins au thon.
En bas: Yogourt, granola (dans la petite boite ronde Hello Kitty, fraises, fruits séchés, mini cupcake.

En haut:Légumes et crevettes sautés sur lit de nouilles de riz.
En bas: Yogourt, granola, gelée de coconut au lichi, fruits séchés, framboise, mini cupcake.
En haut: Rouleaux de printemps crevettes, mangues, nouilles de riz, concombre et pousses de tournesol (et c'est moi qui les ai fait :)
En bas: Concombres, mini cupcake en coeur, fruits séchés, deux cerises, framboises.

En haut: Macaroni à ce qui reste dans le frigo (macaroni régulier et grains entiers, céleri, gouda, lait de soya)
En bas: Concombre, fruits séchés, gelée de coconut au litchi, mini cupcake, framboises

Une vue de côté du même bento pour montrer mes trop adorables séparateurs en animaux.

C'est tellement le fun à assembler! Je me suis acheter un plat plus grand pour les salades, car vraiment, il n'y a pas assez d'espace dans le mien pour les feuilles.
Et d'ailleurs ma prochaine salade proviendra probablement du jardin de mon Grognours! :)

mercredi 2 juillet 2008

Retrouvailles

Cette fin de semaine fut bien remplie sans être fatiguante.

Elle a commencé avec des retrouvailles bien attendues avec Faydra et sa famille. Et aussi, tant qu'à y être, avec Shaëla (et le Lion Grincheux) que nous n'avions pas vu depuis trop longtemps et aussi avec Thess, que nous avions seulement croisés en Indes et pas revu depuis.

Nous avons bien mangé, bien rit et surtout parlé, parlé, parlé. On en profite quand les gens sont loin. Surtout que moi et Faydra on parle beaucoup, alors quand on se téléphone on a tendance à parler en même temps, ce qui rallonge les conversations sans nécessairement rallongé le nombre de choses dites. LOL!!
Je me suis rendu compte que je m'étais ennuyé de tout ce beau monde. Je n'aurais pas manqué ça pour tout l'or du monde. Au moins Shaëla et son Lion (pas si grincheux, moi je trouve), nous pouvons décrocher le téléphone et fixer un rendez-vous. Mais pas pour Faydra. Je veux dire, les enfants avaient grandis depuis notre retour d'Indes. Ça fout un choc. C'est comme une mesure du temps qui passe. On a l'impression de manqué quelque chose et en même temps, on a la tête remplie de trucs a dire quand on se voit. C'est drôle comment des rencontres que j'ai fait par l Calirière ont débouchés sur des liens forts. Je parlerais même d'amitié, malgré le fait que le peu d'expériences partagées ne donne pas beaucoup de profondeur à ce mot. Au moins, j'ai l'impression que je peux compter sur ces gens, et ils peuvent compter sur moi. C'est inexplicable, mais ce n'est pas moins vrai.

mardi 24 juin 2008

Incongruité Pointelière...

Voici quelqu'un qui à pris l'expression "ma femme est partie avec la moitié de la maison" de manière un peu trop littéraire.



Il y a de choses très étranges à Pointe-aux-Trembles...

Belles découvertes

Ce dernier dimanche, nous nous sommes embarqués tout doucement pour une journée bien chargé. Nous sommes allés déjeuner chez Jerry's, le spot préféré de mon amoureux pour déjeuner (et mon deuxième spot préféré, après le Mosaïque, le restaurant de ma tante). Après un copieux déjeuner (je n'ai même pas terminé le mien, faut croire que les 3 tranches de jambon dans mon bagel étaient au moins 2 de trop pour mon végé-stomach...), nous nous sommes dirigés vers le Fringe Bazaar. Nous avons été impressionnés par la diversité des artisans et leur créativité. Honnêtement, c'était mieux que le salon des métiers d'arts. Il semble que l'on ne découvre plus rien au salon ou encore que ce que l'on découvre est hors de nos moyens. J'ai adoré le Fringe Bazaar, je ne crois pas que je vais en manqué un à partir de maintenant, mais je vais m'amener plus d'argetn. La qualité était meilleure que ce que je m'attendais, et évidemment les prix suivaient.
Par la suite, direction le parc Émilie-Gamelin pour découvrir ce que l'événement final du festival Présence autochtone avait à offrir. Nous nous sommes approchés avec un peu d'appréhension, nous redemandant pourquoi les gens n'entraient pas dans l'enclave et regardaient par les clôtures... Finalement, il semble que le parc n'était pas encore ouvert, lol! Nous avons été dans les premiers à y entrer. J'ai été un peu intimidée, comme ça m'arrive souvent en présence d'autochtone ou encore de noir. J'ai toujours peur de me faire crier par la tête toute sorte d'insultes, dirigées plus envers mes ancêtres que moi, mais qui n'en sont pas moins méritées... Heh. Évidemment, ce ne fut pas le cas lors de cet événement destiné à rapprocher les deux cul ures. Au contraire, nous avons vraiment été bien acceuillit. Les artisans étaient vraiment gentil et près à discuter de leur art ou de tout autre sujet. Nous avons même discuter politique avec un Mohawk sans qu'il n'y ait aucun glissement. Victoire absolue, lol!
Nous nous sommes aussi adressés à une dame qui tient un magasin d'artisanat et autre truc amérindien dans la région d'Ottawa pour savoir comment vider le capteur de rêve de mon Grognours (et le mien en même temps...) Nous avons eu droit à la réponse longue. Nous avons eu une explication de ce qu'es le monde de rêves pour les amérindiens. Elle nous a expliqué que les rêves sont le moyen privilégié des esprits pour converser avec nous et que chez eux, il n'y a pas de cauchemar, mais seulement des "tourments". Plus ces tourments sont profonds ou récurrent et plus la vie éveillée du dormeur doit l'être aussi. Les rêves donnent une indication sur la sphère de la vie du rêveur qui est débalancée. Okay, quand je l'ai entendu me dire ces mots, il n'y avait rien de nouveau pour moi, mais on aurait dit que je l'avais oublié et qu'il fallait que quelqu'un me le rappelle. C'est drôle, tout ce qu'elle me disait, je pouvais le rattacher à ma propre pratique et aux enseignements que j'avais déjà reçu... Une autre ressemblance entre les eux "mouvements" spirituel est la manière de purifier physiquement le capteur de rêve. Il faut d'abord l'exposer à la lumière du soleil (ça permet de détruire le noirceur) puis l'exposer à la lumière de la pleine le pour le rebalancer. Ça, ça me parlait, je n'avais pas besoin que l'on m'explique le comment du pourquoi, mais elle l'a fait de façon si imagée, que je ne pouvais que l'écoute.
Nous avons fait le tour des artisans qui étaient présents et nous y avons vu beaucoup de belles choses, surtout des sculptures. Celle-ci m'a particulièrement touchée:


Elle a été sculptée par Alec Lawson Tuckatuck et se nomme "The offering". On peut voir plus de ces sculptures ici.
Il ne nous restait que quelques minutes avant d'aller faire un tour au musée Stewart pour leur activité du festival. Nous nous sommes donc approchés de la scène centrale pour écouter une troupe de chanson des États-Unis. Avant leur prochaine chanson, il ont fait une prière pour remercier la Terre Mère de toute abondance qu'elle nous donne. Nous avons donc pu joindre nos intentions aux leurs. Nous avons quittés quelques minutes plus tard au son des tambours et de leur langue. Il y a quelque chose dans ces sons qui me font inévitablement monté les larmes aux yeux.
Au musée, nous avons eu droit à des kiosques d'information sur le peuple abénakis, un atelier de confection de bijoux et surtout à une démonstration de danse abénakise. Nous avons même pu participé à des danses. Mon chum a participer à la danse de la plume qui était une danse que les jeunes dansaient pour avoir droit a leur première plume. Il fallait tourner autour de la plume plantée dans une buche à puis la saisir avec la bouche en se tenant sur un pied, les mains derrière le dos. Pas évident, mais il a réussi. :)Par la suite, plusieurs spectateurs dont moi et mon copain nous sommes joint a une dans en cercle des plus simples, mais des plus amusantes aussi. Et un peu plus exigenate physiquement qu'il n'y paraissait.
Les musiciens nous ont ensuite invités à leur Powwow, le 4-5-6 juillet. Il est fort probable que l'on aille faire un tour. Il y a des intéréssés?
Nous sommes ensuite retournés à la maisons, fatiguées, mais heureux.

mardi 17 juin 2008

Fin de semaine géniale

Cette année c'est moi qui ai trouvé le cadeau de fête des pères pour notre papa. comme d'habitude en fait, car ma sœur n'est vraiment pas douée pour trouver des idées... Ou encore, peut-être qu'elle se fie un peu trop sur moi, c'est possible, mais ce n'est pas grave, ni même dérangeant.
Toujours est-il que cette année, je suis tombée dans le mille. En fouinant sur le site Quoi faire aujourd'hui, je suis tombée sur le festival des Esprit de la Nature. Il y avait un brunch de la fête des pères le dimanche, mais aussi une soirée de conte avec spectacle de cracheur de feu le samedi. Après discussion avec ma sœur, nous avons opté pour la soirée du samedi et nous avons également décidé de prendre le souper méchoui.
Nous avons essayer de réserver par l'internet et par téléphone sans succès. Nous nous sommes donc résolus, mon chéri et moi, à aller à la Grange aux fées, acheter les fameux billets. C'est loin la Grange au fées. En arrivant, nous nous sommes rendu compte que la Grange aux fées, c'est chez quelqu'un. C'est un très grand terrain, en plein milieux de champs, qui a été aménager pour devenir un endroit accueillant pour les fées. C'est spécial au premier coup d'œil... On n'était pas sûr. On ne savait pas trop où sonner et il y avait un chien qui jappait sans arrêt sans que personne ne sorte de la maison. On pouvait voir plusieurs enclos qui contenaient des chèvres et des oies entre autre, mais pas d'être humain. Au moment où l'on rebroussait chemin pour ce rendre au deuxième point de vente, une gentille dame fit éruption, pied nue, de la maison.
C'était Gramifée, une des deux propriétaire du lieu, qui avait abandonné momentanément son projet de douche pour nous répondre. Nous avons d'abord appris que le méchoui n'aurait pas lieu, faute de réservation, mais qu'il y aurait tout de même un repas, alors les billets coûteraient moins cher et aussi que toute la soirée aurait lieu sur le site de la Grange aux fées. Je dois dire que j'avais mes doutes... Je m'attendais à un truc municipal et non pas privé, mais je me suis dit que le site était super beau, que c'était la troisième édition du dit festival 9alors elle devait savoir ce qu'elle faisait, non?) et que deux des quatre conteurs invitées étaient très connus dans le milieu du conte, alors... nous avons acheté les billets.
Rendu samedi soir, toutes mes appréhensions furent dissipées dans les 5 premières minutes. Premièrement, le deuxième propriétaire des lieux nous a fait faire le tour de sa propriété dès que nous sommes arrivés sur les lieux. Il nous a présentés ses animaux les uns après les autres, par leur nom et leurs traits de caractères. Nous les avons nourris et caressés et subitement ce qui semblait bizarre de loin est devenu magique et merveilleux. Mon père, sa blonde et ma sœur nous ont rejoint vers la fin de notre tour guidé. Il ne restait plus de carottes pour les poneys et l'âne, mais nous avons pu redonner de l'herbe aux alpagas.
Par la suite, ce fut le moment de souper. Ce n'était pas un méchoui, mais moi je trouve qu'une cuisse de canard confit c'est bien mieux ;) Surtout quand c'est accompagné d'un des meilleurs brie que je n'ai jamais mangé, d'une salade de patate vinaigrée et autre petits délices. Ça valait amplement l'argent dépensé. Pendant le souper, deux conteurs ont mangé avec nous et nous ont conté quelques petites histoires. Une conteuse de St-Hilaire et mon chum ce sont aussi mit de la partie. Bref un bien beau souper, relax, où l'on a pu se détendre devant le paysage...
Quand la nuit est tombée, une troupe de "joueur" de feu (plus que cracheur de feu) nous ont époustouflées par leurs numéros. je en m'attendait pas à quelque chose d'aussi professionnel. Ils étaient vraiment bons et vraiment impressionnants
Puis ce fut le tour des quatres conteurs de nous conté chacun une histoire. Nous avons été suspendus à leur lèvres pendant un peu plus d'une heure et l'on m'a encore raconté une version de la chasse galerie que je n'avais pas encore entendue conté comme ça (même si je suis pas mal certaine de l'avoir entendu au moins une autre fois de la bouche de ce conteur).
Pendant tout ce temps, l'air de la campagne, le feu et les étoiles absorbaient le stress de nos vies de tous les jours.
Ce fut vraiment une soirée extraordinaire.

jeudi 22 mai 2008

Comment ne pas être heureux après avoir regardé ça?

Je n'irai pas voir le film, mais j'ai quand même du plaisir avec le preview!

Grosse fin de semaine...

Une fin de semaine de trois jours, on dirait que ce n'est jamais reposant...

Samedi après être allée travaillé, ma belle-mère faisait un souper pour le retour de mon beau-père de Yougoslavie. Moi personnellement, je n'aurais pas fait ça la journée de son retour, en plein décalage horaire, mais mon beau-père n'avait pas l'air de s'en plaindre. Il a vraiment fait un beau voyage et il avait pas mal de jasette.
Par la suite, nous sommes allés voir Prince Caspian au cinéma. C'était meilleur que le premier film, mais j'ai trouvé qu'il y avait un peu trop de violence à mon goût... Après tout, c'est supposé être un film pour enfant... J'ai quand même bien aimé ça.

Sauf que le lendemain nous partions avec ma soeur et Martin pour les États-Unis. Vive le magasinage! Nous n'avons pas ramener tant de trucs que ça, mais quand même. J'ai trouvé le livre Vegan cupcakes take the world et Vegan with a vengenace de Isa Chandra Moskowitz pour me donner plus d'idée de repas végétariens... Sans être vegan, je peux quand même m'inspirer. J'ai essayé une recette de cupcake aujourd'hui et ils étaient très bons et en plus, ils étaient plus simple à réaliser que les autres cupcakes que j'avais fait auparavant. Il ne me reste qu'à essayer le glaçage, étant donné que j'ai utilisé un reste que j'avais au frigo... Les recettes ont l'ai assez bonnes dans le livre de cuisine plus général, mais je ne m'attendais pas à moins de l'hôtesse de The post-punk kitchen! Tout ça chez Barnes and Noble. J'ai aussi acheté le dernier livre de Brian Froud, The runes of Elfland pour un maigre 6$. Il y a plusieurs livre magnifiques à des prix ridicules, comme une édition des contes de Grimm en cuir avec la tranche dorée pour 20$. Fallait voir Marin! Il ne dsavais plus où donner de la tête! Lol!
Nous avons aussi trouvé nos faire-part! Nous allons les poster dans environ 8 mois, mais je voulais les imprimer rapidement, étant donné que mon imprimante est neuve et qu'elle ne fait pas encore de trainées d'encre et de bavage et autre cochonnerie. Ils sont assez (comme dans très) classiques, mais ils sont beaux, c'est tout ce qui compte, non?
Je me suis trouvé une camisole et nous avons fait de belles découvertes à l'épicerie comme un mélange de cerise, canneberges et bleuets séchés.

Lundi, nous sommes allés mettre notre dépôt sur la salle (maintenant que mon chum a fini par réserver l'église) et en même temps nous avons pu revoir la salle et aussi voir de quoi le site avait l'air à ce temps-ci de l'année. Ça va être pas mal beau et la salle est parfaite pour nosu. Elle nous ressemble et nous en regrettons pas notre choix, même si c'est vraiment, vraiment loin de Montréal. Nous sommes aussi allé mangé à la salle à amnger du Baluchon et nous avons encore une fois été conquis par les saveurs. Et j'ai acheté un pot de confiture de cerise de Charette... Elles sont vraiment délicieuses!

dans la rubrique ce qui m'amuse c'est temps ci, il y a un nouveau truc. Mes bentos! Une amie m'a ramener du japon une boite à bento et quelques trucs pour la meublée. Depuis, c'est ce que j'apporte au travail. La présentation est tellement belle que ça donne le goût de manger son lunch peu importe ce qu'il y a dedans...
Voici quelques exemples:Premier étage: Couscous fruité aux crevettes
Deuxième étage: Cheddar marbré coupé en forme d'étoile, gelée de noix de coco au litchi, 3 tiers de 3 différents cupcakes de chez Itsi bitsi (lavande, vanille et choco-cardamone) et framboises.

Premier étage: Riz indien aux crevettes
Deuxième étage: Biscuits au beurre danois et chocolat, gelée de noix de coco au litchi, fromage cheddar marbré et framboises

Premier étage: croquettes de saumon et concombre
Deuxième étage: Mini-cupcakes vegan, fruits séchées, gelée de noix de coco à saveur de litchi et fraises.
C'est pas beau ça? Moi je trippe! J'ai tellement de fun à les assembler...

mercredi 21 mai 2008

Hum...

Console Wii - 280$
Deuxième manette - 70$
Jeux Wii Fit - 100$
Voir mon Grognours se déhancher comme un dément sur le jeux Hula-hoop - Priceless

lundi 28 avril 2008

Transformation de statue

Je ne suis pas peu fière de moi! J'ai réussi à modifier une statue du magasin de 1$ pour en faire une pour mon autel de Beltane!

Voici de quoi elle avait l'air avant:

Et après fimo, perles de verre, peinture et étoile, voici la Déesse et le Grand Cornu.

5$ pour la statue, le reste, je l'avais déjà! Héhé!

mardi 22 avril 2008

Petits plaisirs de la journée (hier), la suite...

4- Aller essayer une robe à laquelle il fallait rajouter 2 panneaux pour l'agrandir l'an passé pour finalement me rendre compte que maintenant, elle fait.

5- Voir les Canadiens BLANCHIR Boston 5 à 0 (mouhahaha) sur un écran géant HD.

lundi 21 avril 2008

Petits plaisirs de la journée

1- Avoir une envie de carré aux dattes qui ne te pars pas de l'esprit depuis quelques jours et découvrir que TAU en cuisine. Donc en plus d'être bio, ils m'empêchent de cuisiner (et de manger) un plat au complet, et ce pour 1,19$

2- Acheter du papier de toilette Cascade en spécial (spécial qui arrive au moment où notre dernier rouleau était déjà entâmé) pour me rendre compte qu'il ne passe pas au bon prix chez IGA. Résultat: J'ai eu droit à un paquet gratuit. Houza!

3- Regarder mes achats sur le tapis roulant de la caisse et ressentir un IMMENSE sentiment de fierté devant mes achats écologiques et santé.

Hourra!

mercredi 16 avril 2008

Sur la bonne voie

Je connais quelqu'un qui prends une résolution pour "verdir" sa vie à chaque Ostara. J'ai décidé cette année de l'imiter.
Ma résolution cette année fut de remplacer tous les produits d'entretiens ménagers par des produits écologiques au fur et à mesure qu'ils finissent.
J'achète maintenant que du papier de toilette Cascade fait de matière recyclée et j'ai découvert les industries Lemieux chez qui j'ai acheté du gel à lave-vaisselle, du savon à vaisselle, du savon à linge et de l'assouplisseur. Les deux premiers sont très compétitifs, mais pour ce qui est du linge, les produits sont beaucoup plus cher que ceux de, disons, Bio-vert, mais ils semblent aussi beaucoup plus naturels. On verra bien au fil des lavages, si la différence de prix en vaut le coup. Grâce à Lemieux, je pourrai aussi changé mon shampooing pour du Druide quand celui que j'ai sera fini, car il est beaucoup moins cher là-bas qu'ailleurs. J'ai aussi changé mes filtres à café par un filtre réutilisables en chanvre de chez la Coop maison verte et je ferai bientôt l'achat d'une Diva cup. Tranquillement pas vite, je fais des changements dans la maison. je suis pas mal fière de moi, car au fil des semaines, les changements s'accumulent et j'ai l'impression d'aider pour vrai ma planète Au moins, je me sens moins coupable envers elle. Les prochains produits à être remplacés seront le "Windex" et le "Pine sol".
Un petit pas à la fois...

Magnifique

Des images puissantes...

mardi 15 avril 2008

Maka Kotto

Cher Maka,
Combien de fois seras-tu candidat dans la circonscription à côté de celle où je suis inscrite comme électrice? Combien de fois, encore?

dimanche 13 avril 2008

Mascarade...

Mon amoureux et moi avons assisté au baptême de Shawn aujourd'hui...
Comme plusieurs de vous le savez, mon Grognours est un catholique très religieux, donc pour lui c'était un moment très solennel et joyeux. Il avait vraiment hâte d'y aller, il a même fallu que je me batte avec lui pour que l'on achète autre chose qu'un bébé qui prie comme cadeau de baptême. Je lui ai dis qu'il en serait probablement inondé, alors nous avons opté pour une tirelire en forme d'arche de Noé pour souligné le caractère religieux de l'événement et nous avons aussi acheté un truc pour le bain que sa maman voulait (et un toutou beagle...).
Inondé de cadeaux religieux? Comme je me trompais...
Les parents avaient opté pour une cérémonie de baptême seule et non pas pour un baptême lors d'une messe régulière. Cinq couples de parents avec leurs magnifiques bébés se préparaient à faire entrer leur enfants dans la grande famille catholique. Parce-que c'est bien de ça dont on parle quand on dit "baptême", right? Non et re-non. En fait, je en sais même plus de ce dont on parle. Premièrement, cette cérémonie n'avait rien de solennelle, peut-être étais-ce là l'erreur. Où encore dans le "commercial" pour acheter des livres pour enseigner la religion à la maison, vu qu'elle sera retirée du cursus pré-collégiale dès l'année prochaine... Hum. Toujours est-il qu'il semblait que personne n'écoutait la cérémonie. Les gens parlaient entre eux, riaient, se foutaient royalement de ce qui se passait en avant. En sortant, j'en ai même entendus dire que le prêtre étaient incompréhensible à cause de son accent latino. C'est drôle, moi je l'ai compris. Quand il s'adressait aux parents et/ou aux parrains/marraines, moi je comprenais ce qu'il voulait qu'ils disent. Mais eux, ils ne répondaient pas. Ou pour être plus juste, je ne les entendais pas par dessus les babillages incessants des gens dans l'audience. D'où j'étais, je pouvais seulement voir les lèvres de mes amis bougés. Car je savais que c'était important pour eux, surtout pour le père je crois, mais pour la mère aussi. J'imagine que ce l'étais pour les autres parents aussi, il faut tout de même être juste...
J'étais mortifiée pour mon amour... C'était un semblant de cérémonie, une mascarade vide. Il y avait un manque de respect flagrant pour l'Église. Je veux dire, moi j'arrive bien à me tenir à l'église, je participe du mieux que je peux par respect pour ceux qui croient. Si vous ne croyez pas et que vous ne voulez pas aider cet enfant à grandir dans la foi catholique, pourquoi vous allez au baptême? Il n'y a pas d'obligation.
Je pense que ce qui a fait le plus mal à mon amour (et probablement au père de Shawn), c'est
l'effondrement de la communauté. Que tout ce qui reste du support social, c'est une façade qui craque de plus en plus. J'ai vraiment eu de la peine aujourd'hui, pour tous ceux qui se retrouvent perdus, qui vivront ce choix et qui devront s'adapter...

mercredi 9 avril 2008

Flamme olympique

Avant chaque jeux olympique, la flamme fait le tour du monde. Portée par différents athlètes, de différentes origines, pratiquant différents sports, elle rappelle au monde que ces jeux ne sont pas une affaire de nation, mais de planète. Elle permet aussi à différentes personnes qui n'auraient jamais les moyens de se déplacer pour assister aux jeux de prendre part à ceux-ci.

Et voilà que le CIO veut reconsidérer ce périple pour les prochains jeux à cause des protestations qui s'élèvent à chaque étape du passage de cette flamme.

Il serait peut être temps que le CIO réalise que les problèmes liés à ces jeux découlent de leur erreur d'avoir donner les jeux à la Chine. Qui d'ailleurs avait promis d'améliorer l'application des droits et libertés de l'Homme dans son pays. Ce ne fut pas fait (qui pouvait vraiment y croire). Ils ont failli à leur parole. Si le CIO se tenait debout, il annulerait ces jeux.
Ça envoierait un message clair à la Chine et à tous les autres pays qui bâtissent leur force sur le dos de leur population, qui font régner un climat de terreur et qui manquent de respect envers la vie. Parce-que tous cela est contre l'esprit olympique. Parce-que ce n'est pas tolérable nulle part. Parce-que ce serait une décision de la communauté et non pas juste de quelques pays.

Faites-vous pousser une colonne et laissez nous notre flamme.