dimanche 11 février 2007

Déblocage et retour dans le temps

J'ai enfin eu une réunion stable avec ma prof de maîtrise... Je ne trouve toujours pas que ça avance à mon goût, mais au moins ce n'est pas parce-que rien ne se passe. Il faut que je recommence à peu près tout ce que j'avais déjà fait pour que ce soit en béton armé lorsque je vais passé devant mon comité. C'est difficile, je navigue dans le flou, mais ça se précise à chaque réunion. En se moment la balle est dans mon camps et je trouve ça difficile de me secouer de ma létargie. J'ai cependant ma réussite dans mes mains et je ne peux pas me laisser être un obstacle à ma propre réussite... C'est vraiment trop con.

*****

Ce soir mon amour et moi ne sommes pas aller voir le conteur métis finalement. J'ai eu une grosse soirée hier, ma mère nous a reçu à souper. C'était vraiment agréable et on a bien mangé, bien rit et on a eu du poudding chocolat à la vapeur pour dessert. C'est une recette familiale débile que je n'ai jamais vu ailleurs. On fait cuire la gâteau à la vapeur dans un moule spécial et on le sert avec une sauce au café; c'est juste écoeurant. Cependant, on ne part jamais avant minuit de là-bas, alors on est jamais couché avant 1h du matin. Le dimanche, moi je travaille à 9h30 et je dois me lever à 7h30. J'ai donc été fatiguée toute la journée, seul rayon de lumière: Shaëla et son lion sont passés me dire bonjour et j'ai pu les félicité en personne. Ce fut une journée essoufflante et pour couronner le tout, à 16h51, une client est venue échangé un bracelet et elle n'avait aucune idée de ce qu'elle voulait à la place. La transaction a été terminée à 17h10, un de mes compatriotes est parti avant pour ne pas rater son autobus et j'ai dû aller reconduire l'autre chez lui, car il avait raté son lift... Ça ne m'a pas dérangé du tout d'aller le reconduire, au moins je n'ai pas fini de closer toute seule, mais quand j'ai rejoint mon amour, j'étais 20 minutes en retard et complètement brûlée. Nous sommes ensuite allés manger à la Popessa et mon homme voyait bien que ça n'allait pas. J'avais aussi failli à mes responsabilités du Royaume en n'appellant pas mes animateurs et je m'en sentait mal. Quand on s'est rendu compte qu'on avait passé tout droit sur St-Laurent sans voir le Sergent recruteur, on a juste décidé de continuer tout droit pour prendre la 40 et revenir à la maison. La fatigue a parfois raison de bien des choses. J'ai pu appeller mes animateurs et nous avons renoués avec une série culte en terminant le troisième et dernier DVD des Chroniques de Lodoss War. C'est le premier dessin animé japonais que j'ai vraiment écouté, celui qui m'a donné la piqûre. Ça vieillit assez bien, et c'est toujours aussi bon. L'animation a beaucoup évolué, il y a beaucoup de parties de l'histoires qui sont plus suggérés que montrées (mais ce n'est rien comparé à Neon genesis evangelion). On a eu du plaisir comme la première fois que je l'ai vu. J'ai juste envie d'aller me réabonner au Marché Clandestin!

*****

En parlant de la Popessa, il y en a une qui ouvre à Pointe-aux-Trembles! Enfin un attrait à ce quartier!

2 commentaires:

Lionne des Neiges a dit…

Ça été plaisir pour moi aussi de te voir hier.

Je me rends compte qu'on a beaucoup de points en commun. J'adore les animes japonais et je serais du pour renouveller mon abonnement au marché clandestin. Moi aussi, j'ai cette série là chez nous en plus d'avoir sa suite.

aigle blanche a dit…

OK pour vendredi!! Vers 13h30/14h00

L'Odoss war.... série culte mets-en!! Et Triples hourra pour les Neon Genesis!! Malheureusement, maman seule à la maison avec 3 enfants j'ai pas tout le temps que je veux pour regarder mes trucs, donc je dois limiter... J'ai hâte que les bilous soient assez vieux pour écouter des japonais avec nous...